Vie privée des femmes ordinaires sous la IIIe République, regard sur la thèse d’Anne-Marie Sohn

Focus bibliographique – Non pas que je n’ai rien lu depuis août et le billet sur le vitriol de Karine Salomé, mais on va dire que cette section bibliographie est aléatoire, en fonction de l’humeur et du temps dont je dispose pour rédiger un compte rendu critique de mes lectures.

  • De quoi s’agit-il ?

Aujourd’hui il va être question d’un ouvrage qui tient une place fondamentale dans ma bibliographie, du fait de sa proximité avec mon propre sujet.

Il s’agit de Chrysalide. Femmes dans la vie privée (XIXe-XXe), d’Anne-Marie Sohn. Ces deux très gros volumes (plus de 1500 pages au total dans ma version), ne sont plus édités au format papier actuellement mais sont heureusement disponibles à l’achat en e-book.

Malgré la longueur, ces deux tomes se lisent sans aucune difficulté, tant l’écriture et la pensée de l’autrice sont facilement abordables et d’une grande clarté.

Couverture librement dessinée par Kevin Porcher pour les besoins de ce post

Ils nous donnent accès à l’essentiel de sa thèse dans laquelle elle livre, en 13 chapitres, une masse à la fois impressionnante et passionnante d’informations sur la vie privée des femmes les plus modestes et ordinaires sous la IIIe République.

  • Pourquoi j’ai aimé ?

C’est un ouvrage qui met autant en avant la diversité des trajectoires féminines que la pluralité des individualités. Il s’intéresse à la quasi-totalité des départements français (à quelques rares exceptions près) et permet une mise en avant des diversités régionales autant que locales dans les réactions, adaptations ou crispations face aux changements rencontrés durant cette période charnière pour les femmes.

Elle s’appuie principalement sur les archives judiciaires et la presse mais traite également quelques documents du for privé (des journaux intimes par exemple).

Les avantages de la publication de cette thèse sont multiples (et non-exhaustifs) :

  • Donner accès à des informations rares ;
  • Donner accès à des informations riches et variées ;
  • Mettre en valeur et en lumière la méthodologie de recherche autant que les doutes et remises en question sur les pistes de départ et les conclusions à l’arrivée.

La richesse des réflexions me fait avancer, me questionner et progresser dans mes travaux de recherche.

Les 13 chapitres, denses, nous permettent de toucher au plus intime de la vie de ces femmes ordinaires.

M’inscrivant dans une démarche similaire au niveau du panel de femmes étudiées, je me suis plus particulièrement passionnée pour les derniers chapitres qui font la part belle aux refus, contestations, rébellion et révoltes du quotidien.

  • Chapitre 10 : Liberté féminine et pouvoir conjugal (avec un focus sur « l’autorité féminine » et un autre sur les « femmes rebelles et femmes libres »).
  • Chapitre 11 : La vie intime des femmes mariées.
  • Chapitre 12 : Maîtriser sa fécondité : une conquête féminine.
  • Chapitre 13 : Femmes mariées en rupture.

C’est donc une lecture tout autant passionnante qu’enrichissante que l’on ne peut que conseiller à quiconque est sensible aux problématiques qui y sont développées.



Citer ce billet
Élodie Darmont (2022, 2 mars). Vie privée des femmes ordinaires sous la IIIe République, regard sur la thèse d’Anne-Marie Sohn. Réelles et rebelles. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tmg1

Une réflexion sur « Vie privée des femmes ordinaires sous la IIIe République, regard sur la thèse d’Anne-Marie Sohn »

  1. Bonjour. Voilà une critique très intéressante suite à la publication de cette thèse. Elle donne envie de nous plonger dans la lecture de l’ouvrage qui met en valeur la vie privée des femmes modestes sous la IIIe République.
    Bonne continuation et bon courage dans tes études.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search